L’ESPRIT de GALATÉE

L’ESPRIT de GALATÉE

Les-saisons

DESTINS EXTRAORDINAIRES

Partir à la découverte de destins extraordinaires, admirés ou controversés. Permettre un nouvel éclairage sur la vie de ces Hommes, précurseurs de leur temps, aventuriers et inventeurs ou têtes brulées contre les institutions, et les voies qu’ils ont ouvertes. C’est en observant les autres qu’on en apprend beaucoup sur nous-mêmes. C’est en plongeant dans des parcours exceptionnels de vie que nous saurons aussi mieux tisser le nôtre. S’inspirer pour entreprendre à notre tour.

 Nous étions des explorateurs mais nous avions préparé minutieusement notre exploration ! Et parfois nous avons eu plus que ce que nous attendions, nous avons assisté à des spectacles inattendus. C’était dans ces moments là que nous étions éblouis.

 La plus grande richesse, pour moi, c’est d’avoir la curiosité, l’envie de savoir, de partager, de rencontrer, penser qu’il y a d’autres existences possibles, d’autres sentiments et d’aller à leur découverte. Pour cela, il suffit de ne pas toujours prendre les mêmes chemins, de ne pas se réveiller tous les jours à la même heure.

empiredumilieudusudphoto1

LA MUSIQUE AU CŒUR DU FILM

Rassembler par un langage commun qui parle à toutes les générations. Les regards d’enfants et les chansons populaires, reprises et partagées, subliment le lien social qui nous unit. La musique est un langage qui va droit au cœur, un personnage à part entière. Sa composition est ainsi tout aussi essentielle que l’écriture d’un scénario, elle contribue à l’âme d’un film. Réussie, une musique est souvent inoubliable.

 Je ne conçois pas la musique comme une surenchère descriptive. Elle ne doit pas non plus donner un sens psychologique aux images. Elle est plutôt une voix autonome qui révèle un pan secret du film, quelque chose qui n’est pas directement visible, plutôt de l’ordre de l’inconscient.

 La musique, c’est la profondeur de champs, le mystère de l’image, c’est ce qui imprègne notre mémoire, c’est les couleurs de l’image, les couleurs du son.

Oceans-cam

NATURE ET ENVIRONNEMENT

L’Homme vit de rêve et de surprises. Sa soif d’absolu est impossible à étancher. Il lui faut un terrain d’aventure à la mesure de son immensité. La nature est une fabuleuse source d’émotion et son mystère reste insondable… En retrouvant les chemins buissonniers de notre enfance qui se cachent au cœur de la vie sauvage, le cinéaste est un formidable passeur d’émotion et montre que le monde est toujours enchanté. Observer la nature n’est pas un luxe, c’est une nécessité. La protéger est aujourd’hui une urgence.

Je voulais montrer qu’une harmonie est possible entre tous les êtres vivants, humains ou animaux. L’homme doit être plus humble, moins présomptueux, en se plaçant au même niveau de valeur que les animaux. Qu’il ait la volonté d’arrêter cette conquête permanente sur les animaux et les plantes.

Océans ? C’est un opéra sauvage, un hymne à la nature, une symphonie de formes et de couleurs, un poème cinématographique inachevé, un film en points de suspension…

Tabarly

CONTEXTES GÉOPOLITIQUES D’HIER ET D’AUJOURD’HUI

Savoir se repérer dans notre société implique de mieux connaître ses origines et les Histoires qui dépassent nos frontières. Nous héritons de nos ancêtres leurs leçons et leurs engagements. Si par nature les hommes sont tenus par la Loi du plus fort – quelle que soit la grandeur ou la folie de leurs ambitions – vivre ensemble signifie préserver la Paix. Le cinéaste est aussi là pour nous le rappeler. Et nous permettre de tirer nous-mêmes les enseignements d’hier.

 Il vaut mieux ne pas savoir qu’on participe à la conscience politique du public, il faut faire le film et le film jouera le rôle qu’il peut jouer.

 Laisser une trace, oui. Délivrer un enseignement, non. Faire un film pour moi, c’est ouvrir une fenêtre sur le monde.

18370790.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

INNOVATIONS TECHNOLOGIQUES

Au commencement, il y a toujours un rêve : voler avec les oiseaux, nager avec les poissons, les dauphins et les baleines, galoper à perdre haleine avec les cerfs et les loups. Pour les suivre dans leurs mouvements, pour faire naître une proximité créant une complicité et une émotion nouvelles, le défi est d’imaginer des machines, d’inventer des techniques permettant de rapporter des images encore jamais vues. Ne plus être au spectacle mais y participer. Plonger au cœur du mouvement. Ressentir la force et les beautés de la nature. Sans jamais ralentir.

 On ne travaille pas dans la technique pour travailler dans la technique, on cherche juste à être plus proche des animaux.

 A chaque film, trouver l’outil adéquate pour suivre les animaux est un bonheur incroyable.

NATURE ET ENVIRONNEMENT

Les-saisons

L’Homme vit de rêve et de surprises. Sa soif d’absolu est impossible à étancher. Il lui faut un terrain d’aventure à la mesure de son immensité. La nature est une fabuleuse source d’émotion et son mystère reste insondable… En retrouvant les chemins buissonniers de notre enfance qui se cachent au cœur de la vie sauvage, le cinéaste est un formidable passeur d’émotion et montre que le monde est toujours enchanté. Observer la nature n’est pas un luxe, c’est une nécessité. La protéger est aujourd’hui une urgence.

Je voulais montrer qu’une harmonie est possible entre tous les êtres vivants, humains ou animaux. L’homme doit être plus humble, moins présomptueux, en se plaçant au même niveau de valeur que les animaux. Qu’il ait la volonté d’arrêter cette conquête permanente sur les animaux et les plantes.

Océans ? C’est un opéra sauvage, un hymne à la nature, une symphonie de formes et de couleurs, un poème cinématographique inachevé, un film en points de suspension…

DESTINS EXTRAORDINAIRES

Tabarly

Partir à la découverte de destins extraordinaires, admirés ou controversés. Permettre un nouvel éclairage sur la vie de ces Hommes, précurseurs de leur temps, aventuriers et inventeurs ou têtes brulées contre les institutions, et les voies qu’ils ont ouvertes. C’est en observant les autres qu’on en apprend beaucoup sur nous-mêmes. C’est en plongeant dans des parcours exceptionnels de vie que nous saurons aussi mieux tisser le nôtre. S’inspirer pour entreprendre à notre tour.

 Nous étions des explorateurs mais nous avions préparé minutieusement notre exploration ! Et parfois nous avons eu plus que ce que nous attendions, nous avons assisté à des spectacles inattendus. C’était dans ces moments là que nous étions éblouis.

 La plus grande richesse, pour moi, c’est d’avoir la curiosité, l’envie de savoir, de partager, de rencontrer, penser qu’il y a d’autres existences possibles, d’autres sentiments et d’aller à leur découverte. Pour cela, il suffit de ne pas toujours prendre les mêmes chemins, de ne pas se réveiller tous les jours à la même heure.

CONTEXTES GÉOPOLITIQUES D’HIER ET D’AUJOURD’HUI

empiredumilieudusudphoto1

Savoir se repérer dans notre société implique de mieux connaître ses origines et les Histoires qui dépassent nos frontières. Nous héritons de nos ancêtres leurs leçons et leurs engagements. Si par nature les hommes sont tenus par la Loi du plus fort – quelle que soit la grandeur ou la folie de leurs ambitions – vivre ensemble signifie préserver la Paix. Le cinéaste est aussi là pour nous le rappeler. Et nous permettre de tirer nous-mêmes les enseignements d’hier.

 Il vaut mieux ne pas savoir qu’on participe à la conscience politique du public, il faut faire le film et le film jouera le rôle qu’il peut jouer.

 Laisser une trace, oui. Délivrer un enseignement, non. Faire un film pour moi, c’est ouvrir une fenêtre sur le monde.

LA MUSIQUE AU CŒUR DU FILM

18370790.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Rassembler par un langage commun qui parle à toutes les générations. Les regards d’enfants et les chansons populaires, reprises et partagées, subliment le lien social qui nous unit. La musique est un langage qui va droit au cœur, un personnage à part entière. Sa composition est ainsi tout aussi essentielle que l’écriture d’un scénario, elle contribue à l’âme d’un film. Réussie, une musique est souvent inoubliable.

 Je ne conçois pas la musique comme une surenchère descriptive. Elle ne doit pas non plus donner un sens psychologique aux images. Elle est plutôt une voix autonome qui révèle un pan secret du film, quelque chose qui n’est pas directement visible, plutôt de l’ordre de l’inconscient.

 La musique, c’est la profondeur de champs, le mystère de l’image, c’est ce qui imprègne notre mémoire, c’est les couleurs de l’image, les couleurs du son.

INNOVATIONS TECHNOLOGIQUES

Oceans-cam

Au commencement, il y a toujours un rêve : voler avec les oiseaux, nager avec les poissons, les dauphins et les baleines, galoper à perdre haleine avec les cerfs et les loups. Pour les suivre dans leurs mouvements, pour faire naître une proximité créant une complicité et une émotion nouvelles, le défi est d’imaginer des machines, d’inventer des techniques permettant de rapporter des images encore jamais vues. Ne plus être au spectacle mais y participer. Plonger au cœur du mouvement. Ressentir la force et les beautés de la nature. Sans jamais ralentir.

 On ne travaille pas dans la technique pour travailler dans la technique, on cherche juste à être plus proche des animaux.

 A chaque film, trouver l’outil adéquate pour suivre les animaux est un bonheur incroyable.